Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les archives de Lu-Enlilla, contemporain d'Ibbi-Sin, un roi de la troisième dynastie d'Ur, vers 2000 avant notre ère, atteste l'existence d'un commerce régulier entre Ur et Magan (ou Makkan). D'autres textes, vers 2300, mentionnent Magan comme un pays producteur de cuivre et de diorite.

Certains chercheurs ont suggéré qu'il s'agissait d'Oman :

Mais, personnellement, je n'ai pas trouvé de mention de mine de diorite au sud de la péninsule arabique.

Pour d'autres chercheurs, Magan serait la région du Yemen appelée Ma'in, pour d'autres encore l'Iran ou le Pakistan, enfin en dernier, est suggéré un pays vers l'actuelle Soudan, au sud de la Nubie.

Je pense que la dernière hypothèse est celle qui dispose des plus solides arguments. Voici les principaux :

Vers les débuts de la chrétienté, autour du Nil, au Soudan, avec Dongola comme capitale, un pays était appelé Makourie. Ce nom se rapproche de Makkan.

De plus, dans l'antiquité, la région était bien productrice de cuivre et de diorite (mine de Toshké) comme le montre, par exemple, une statue noire en diorite de Kephren :

Il faut noter que cette pierre noire a été également très appréciée, vers la même époque, par les rois de Mésopotamie. Sous Gudéa, ils appelaient cette diorite « pierre de Magan ». Les rois d'Ur importaient ce matériau et s'en sont, de même, fait des statues grandeur nature :

Kerma, le site de « Doukki Gel », était très étendue dès le milieu du 3e millénaire avant notre ère. La Deffufa, construite en briques crues, date de 2400 avant J.-C. Les sépultures de l'époque ont livré un grand nombre d'objets manufacturés attestant d'un commerce de longue distance, avec le développement de la métallurgie du cuivre, du bronze et de l'artisanat en ébénisterie.

400 sites archéologiques ont été repérés dans le bassin du Dongola. Certains, comme celui de Kadrouka, remontent à un Néolithique connaissant le cuivre.

Pour cette région, aucun nom n'est attesté au 3e millénaire. Même au deuxième, rien ne prouve que la dénomination « Kouch » ou « Koush » qui apparaît à partie de la 12e dynastie de pharaon se soit étendu au-delà de la troisième cataracte.

L'appellation « Magan » a très bien pu co-existée avec celle de « Kouch » jusqu'au milieu du 2e millénaire avant notre ère.

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Par « Magan », les Mésopotamiens désignaient l'Afrique : 2,5/5

Par Magan, les Mésopotamiens désignaient une région d'Iran : 2/5

Par Magan, les Mésopotamiens désignaient le pays d'Oman : 2/5

Par Magan, les Mésopotamiens désignaient la région du Yemen appelée Ma'in : 2/5

Tag(s) : #Pays de Magan

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :