Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les fouilles de Tell Leilan ont débuté en 1979 et elles sont toujours en cours. Il s'agit de l’œuvre d'une équipe d'archéologues de l'Université de Yale sous la responsabilité de Harvey Weiss. Les scientifiques qui ont étudié le site ont recueilli des indices d'un changement climatique vers la fin de l'Empire d'Akkad :

Trouvées lors des fouilles de Tell Leilan, des empruntes de sceaux ont permis l'identification des roi de la ville du début du deuxième millénaire avant notre ère. « Suri-Adad, serviteur de Samsi-Addu », « Apil-Ili-su, fils de Ali-bani-su, serviteur de Turum-Natki», « Beli-emuqi, serviteur de Haya-abum, serviteur du dieu Adad » ont, par rapprochement avec les noms connus d'autres archives, notamment celles de Mari, permis d'identifier les principaux dirigeants de l'ancienne ville, et donc, de confirmer qu'il s'agissait bien de la Subat-Enlil, principale résidence de Samsi-Addu, qui contrôlait toute la Haute-Mésopotamie depuis ce lieu.

Car le millier de tablettes cunéiformes trouvées lors des fouilles de ce tell mentionnent surtout les rois d'Apum que sont Mutu-Abih, Till-Abnu et Yakun-Asar. Aucune tablette n'évoque Samsi-Addu : les trouvailles concernent essentiellement une période de temps postérieure à Mari. Néanmoins, un traité entre Qarni-Lim d'Andarig et Haya-Abum apparaît contemporain de Zimri-Lim, les deux protagonistes sont connus des archives de Mari.

La tablette L.87-939 conforte l’appellation « Subat-Enlil » pour le Tell Leilan : il s'agit d'une demande de démarrage de relations diplomatiques entre Sukrum-Tessup et Till-Abnû par l'échange de maison entre Eluhut et Subat-Enlil.

En ce qui concerne la désignation de « Sehna », elle apparaît dans quelques courriers. Les contextes de ceux-ci sont peu précis : pour moi, ils ne permettent pas d'affirmer que Sehna était l'ancien nom de Subat Enlil.

Et puis, les sceaux retrouvés concernent systématiquement des serviteurs, qui utilisaient cet outil de pouvoir au nom de leur maître. Cela signifie que, probablement, les dirigeants en question ne résidaient pas très souvent dans la ville. C'est pour cela que je pense que le pays d'Apum est à confondre avec le pays d'Upi plus au sud, documenté sur ce blog. Par extension de langage, occupée par des individus originaires de Yapu, Subat-Enlil ainsi de que Sena a pu être appelée district d'Apum.

Dernièrement, ce sont des archives complètes d'une brasserie qui ont été exhumées :

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Tell Leilan était appelée Subat-Enlil au 2e millénaire avant J.-C. : 4/5

Tell Leilan était appelée Sehna avant Samsi-Addu : 2/5

Tag(s) : #Site de Haute-Mésopotamie, #Pays d'Upi, #Pays de Mari, #Pays d'Akkad

Partager cet article

Repost 0