Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A ce jour, Sharouhen – mentionné par des biographies de soldats, lors de l'expulsion des Hyksos d’Égypte, comme ayant été assiégée pendant 3 ans - a été positionné à Tell el-Farah, dans l'actuelle Israël ou sur Tall al-Ajjul dans la bande de Gaza, au sud de la ville de Gaza. Mais le résultat des fouilles est peu convainquant.

Sur Internet, pour Dour-Sharrouken, situé en Assyrie, se trouve l'explication suivante sur « Sharrouken » : cette dénomination provient du nom de Sargon II roi d'Assyrie au 8e siècle avant notre ère.

Il est possible d'avancer la même explication pour le nom « Sharouhen », ce serait l'ancienne capital de Sargon 1er (Sarru-Kin) : Akkad ou Agadé.

Ce qui donne un indice supplémentaire sur l'ancienne capitale de Sargon, aujourd'hui non positionnée :

Une tablette mentionnant une propriété d'un individu originaire d'Akkad est un indice très mince pour situer géographiquement une ville.

Mais alors, l'ancienne capitale d'Akkad, dont on est sûr qu'il s'agissait d'un port, était-elle vraiment située vers les cours du Tigre et de l'Euphrate ? Et si elle était, en fait, plus vers l'Ouest, non loin de l'Egypte ?

Cette hypothèse est consolidée par le fait qu'Akshak est probablement le tell Es-Sakan. Mais ce dernier tell ne peut pas être Agadé puisqu'il a été abandonné vers 2300 avant notre ère.

Une ville était appelée Akka dans les tablettes d'Amarna, vers 1350 avant notre ère. Cette même dénomination apparaît dans les textes du Tell Bi'a, et aussi dans ceux d'Emar, gravés vers la première partie du 2eme millénaire avant notre ère. Ce toponyme est considéré être la ville actuelle d'Akko, Acre ou Saint-Jean d'Acre lors des croisades.

Mais cette hypothèse n'est pas compatible avec « des bateaux qui viennent s'amarrer pour apporter les trésors de Sumer en remontant un fleuve ».

Mais quel était de ce fleuve ? Le Tigre, l'Euphrate ? L'Oronte ?

Enfin, il semble, d'après l'autobiographie d'Ouni, que sous Pépi et Merenré 1er d'autres expéditions sur de longues distances ont été menées par les Égyptiens : par cinq fois, Ouni dit avoir conduit une armée à travers les terres des habitants des sables.

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Sharouhen était Tell el-Farah : 1/5

Sharouhen était Tall al-Ajjul : 1/5

Sharouhen était le nom égyptien de la ville d'Aggadé ou Akkad : 2,5/5

Tag(s) : #Site du Levant, #Site de Mésopotamie, #Mes recherches

Partager cet article

Repost 0