Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le toponyme « Gubla » se retrouve dans la dénomination contemporaine de « Jbeil », près de l'actuelle ville de Byblos au Liban. Ce nom Gubla apparaît surtout dans les lettres d'Amarna. Rib-Adda, qui associe à sa ville la « Déesse de Gubla », est l'auteur d'une soixantaine de missives au pharaon Akhenaton.

D'après ces lettres, notamment la EA131, il ne fait aucun doute que Gubla faisaitalors partie du pays de Canaan, alors en danger.

L'archéologie de Byblos est en phase avec les textes qui mentionnent Gubla. C'est une des rares villes avec une occupation continue depuis le Néolithique jusqu'à nos jours.

Un ouvrage de Jean Lauffray décrit les fouilles de Byblos. Il est issu du manuscrit inachevé de Maurice Dunand, pionnier de l’archéologie de cette ville. C’est dans la zone du château des Croisés que le cœur de l'ancienne cité phénicienne a été retrouvé.

Les premières installations humaines débutent vers 5000 avant J.-C. C'est alors un petit bourg de pêcheurs et d’agriculteurs. Les maisons se composaient d’une pièce unique de forme ovale ou rectangulaire, avec des angles arrondis.

Au IIIe millénaire, Byblos devint une place de commerce internationale avec l’Égypte et la Mésopotamie. Son temple de Ba'alat Gebal devient célèbre. C'est dans ce monument que furent trouvés les plus anciens documents hiéroglyphiques, des débris de vases offerts à la déesse de Byblos par les pharaons Khéops, Mykérinus, Sahuré, Ounas, Pépi et Khasekemoui.

Au IIe millénaire, la ville est encore plus étroitement associée à l'histoire d’Égypte. Dans la nécropole de Byblos, une tombe, attribuée à Abishemou I, a été retrouvée inviolée. Elle contenait quelques vases en obsidienne au nom d'Amenemhat III. Le titre de « maire de Byblos » apparaît sur un sceau cylindrique égyptien attribué à Abishemou I. La tombe de son fils, Ipshemouabi, a également été exhumée. Il est contemporain d'Amenemhat IV. Il porte le titre égyptien de « Hati-a-en-képen », c'est à dire « maire de Byblos ». C'est notamment grâce à ces découvertes que nous savons que Byblos était désignée Kbn, Kpn ou Kupna par les Égyptiens. Six scarabées confirment l'utilisation de ce titre par les souverains de Byblos. Sur un de ces derniers est mentionnée « Hathor, dame de Byblos »

Pour en savoir plus, voici les principaux souverains de la ville :

Montet a soutenu que les navires nommés « kebenit » par les Égyptiens étaient construits à Byblos. Aussi, il est maintenant admis que l'actuel Liban à toujours été le principale fournisseur en bois de l'Égypte, depuis les premières dynastie. Ce qui consiste à dire que les pharaons ont toujours connu les navigations en Mer Méditerranée : pour cela, ils s'appuyaient sur les services des ports du Levant.

Les relations avec le Nouvel Empire Égyptien nous sont surtout connues grâce aux lettres d'Amarna et aux incessants courriers d'appels à l'aide de Rib-Adda. Ces missives évoquent des villes avoisinantes, ce qui a permis de reconstituer une bonne partie de la géographie urbaine de la région. Notamment EA79 évoque une situation de siège pour le maire de Byblos, qui dit n'avoir plus que deux villes, Gubla et Batruna. Cette dernière est bien entendue par ville actuelle de Batroun au nord de Byblos. En revanche, d'autres toponymes, notamment celui de Sumur, ville de garnison égyptienne ne font pas l'unanimité.

Le périple d'Ounamon est le conte qui éclaire le plus sur les relations commerciales ancestrales. Il permet de comprendre les relations entre l'Égypte et Byblos, et leurs dégradations vers la fin du Nouvel Empire. Ce récit raconte les difficultés rencontrées par un prêtre de Thèbes pour obtenir du bois de cèdre en vue de la construction d'une barque sacrée. Sakarbaal est alors le « prince de Byblos ». Byblos y est désignée « Kupna ».

English  Légende

Mes notes de vraisemblance :

Byblos est le nom actuel, qui provient des Grecs : 5/5

Byblos était Gubla en Akkadien : 5/5

Byblos était écrit « Kbn », « Kpn » ou « Kupna » en hiéroglyphes égyptiens : 4/5

Tag(s) : #Site du Levant, #Pays de Canaan, #Pays de Phénicie

Partager cet article

Repost 0