Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans l'important périmètre de la ville actuelle de Beyrouth, les sites archéologiques sont nombreux mais éparpillés, du fait de l'habitat contemporain, renouvelé en permanence, qui ne permet pas une fouille complète. Les archéologues ont néanmoins mis en évidence une histoire qui remonte au moins 5000 ans avant notre ère.

Disposant d'une porte monumentale, une fortification du début du 2e millénaire avant notre ère a été découverte, entre 1993 et 1995, par une équipe d'archéologues de l'AUB Museum team. D'autres remparts ont été datés du XIII e siècle avant J.C. Ils semblent avoir été opérationnels jusqu'à la période romaine. Un port phénicien a été localisé.

Les dernières fouilles ont mis en évidence l'ancienne cité phénicienne, ainsi que la ville romaine :

La ville est mentionnée sous le nom de Biruta dans les textes d'Ebla, d'Ougarit et dans les lettres d'Amarna. Sur les pylones de Karnak, la ville apparaît parmi les ennemis de la bataille de Meggido sous le nom de « Baarut ». La proximité phonétique du nom laisse peu de doute sur la désignation antique la cité.

A Amarna, trois courriers adressés au pharaon ont été écrits par l'homme fort de la ville (EA141, EA142, EA143), Ammunira. Ce dernier, en accueillant dans ses murs le roi de Byblos, et en répondant favorablement aux demandes de ravitaillement de l'armée du pharaon semble alors aux côtés de la puissante Égypte. Mais il faut relever la singularité de Beyrouth au Canaan, notamment par rapport à Byblos, Sidon et Tyr : cette ville n'avait pas de roi à sa tête, alors que son importance est certaine.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Beyrouth était appelée Biruta durant tout l'âge du bronze : 4/5

Tag(s) : #Site du Levant, #Pays de Canaan

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :