Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici un toponyme, Nihriya, qu'on retrouve dans la plupart des archives antiques : celles des marchands assyriens de Kanès, celles de Hatussa, celles de Mari, celles du Tell Leilan, celles d'Ougarit et dans les textes néo-assyriens.

De nombreux chercheurs se sont demandés, de façon tout à fait justifiée, s'il ne fallait pas confondre ce toponyme avec celui de Nairi, qui évoque plutôt un pays, notamment dans les archives néo-assyriennes.

D'après les tablettes de Kultépé, Nihriya, au début du 2e millénaire avant notre ère, était sur le chemin entre Assur et Kanès.

XIV77 des archives de Mari situe Nihriya dans le Zalmaqum, qui comprenait également les villes d'Irrite et de Harran car toutes les trois étaient sous la coupe d'un dénommé Bûnû-ma-Addu. I19+ évoque un déplacement de troupes de Nihriya à Sudâ pouvant être interprété comme étant un mouvement vers le Yapturum.

Dans les archives du Tell Leilan, cette ville est appelée Nihru, qui est vraiment proche dans sa prononciation à la fois de Nihriya et de Nairi. Elle apparaît héberger des ennemis du Nord.

Les archives de Hattusa confirment le positionnement géographique de Nihriya non loin de Sura. Car une célèbre bataille entre les Hittites et les Assyriens, vers le 13e siècle avant notre ère, a eu lieu entre ces deux cités. Les Hittites avaient à leur tête Tuthaliya IV et les Assyriens Tukulti-Ninurta.

 

Dans « The Kingdom of the Hittites », Trevor Bryce considère que Nairi des sources néo-assyriennes est équivalent à Nihriya des sources mésopotamiennes, Hittites et d'Urartu. Il voit cette ville, comme d'autres chercheurs, vers le nord est de Diyarbakir. Ce positionnement s'appuie notamment sur les annales assez précise d'Ashurnasirpal II qui évoque longuement ses conquêtes dans le pays de Kadmuhu du mont Kashiari et où Tušhan apparaît comme ville frontière avec le pays de Nairi. Alors que Sargon II, de son temps, à l'occasion de sa 8eme campagne, décrit Uaiais comme ville frontière entre trois pays : Urartu, le pays des Mannéens et celui de Na'iri. Hubuskia est alors une ville royale de ce dernier royaume.

Le pays de Nairi semble donc, lors du premier millénaire avant notre ère, être au nord-est du Tigre et à l'Ouest du Lac d'Ourmia. Mais rien n'exclut qu'il avait cette aire géographique auparavant, au deuxième millénaire avant J.-C. et que Nihriya était dans ce périmètre.

Aussi la zone de recherche de Nihriya est large, à l'Est, au Nord comme à l'Ouest de Sura.

 

Jared L. Miller défend le positionnement de Nihriya à Kazane Hoyuk et considère la ville comme indépendante du pays de Nairi, même si Ursu est également proposé :

Cependant, la datation haute du site de Kazane Höyük (de la période de Halaf jusqu'à 1800 avant notre ère) n'est pas en faveur de Nihriya qui a dû exister plus longtemps, car mentionnée par un roi d'Urartu, avec l'orthographe « Nahri » vraiment proche de l'orthographe du Tell Leilan, sous la dépendance de Sura.

 

 

 

 

 

 

Mes notes de vraisemblance :

Nihriya était le site de Kazane Hoyuk : 2,5/5

Nihriya est à l'origine de la dénomination du pays de Nairi : 2,5/5

Tag(s) : #Site d'Anatolie, #Empire Paléo-Assyrien, #Empire Néo-Assyrien, #Empire Hittite, #Pays de Mari, #Pays de Mitanni, #Pays de Nairi

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :