Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans les archives de Mari, le texte A.1487+4188, qui évoque des problèmes de captation d'eau d'irrigation, situe la localité de Zalpa vers les sources du Balih en amont de Tuttul. Il faut relever que le nom actuel de cette rivière « Balih », affluent de l'Euphrate, est resté inchangé depuis l'antiquité.

Zalpa avait un homonyme dans le nord de l'Anatolie. Les deux sont évoquées dans les textes de Hattusa, qui semblent toutefois les différencier par une orthographe légèrement différente : Zalpuwa pour celle d'Anatolie, Zalpar ou Zalpah pour celle de Syrie. C'est cette dernière qui est mentionnée dans la campagne militaire de Hattusili 1er contre Hahha. Le prisme de Tikunani l'évoque également avec celle de Nihriya.

Plusieurs itinéraires montrent que la ville de Zalpah était après Ahuna ou Serda en venant de Tuttul. La ville était un lieu de passage des marchands assyriens dès le début du 2e millénaire avant notre ère.

Le Tell Hammam al-Turkman a été fouillé entre 1981 et 1986 par Maurits N. Van Loon de l'Université d'Amsterdam, puis entre 1988 et 2001 par Diederik J.W. Meijer pour l'Université de Leiden. Des couches couvrant l'âge du Bronze y ont été dégagées. Quelques tablettes cunéiformes y ont été trouvées.

Aussi, l'identification au Hamman al-Tukman proposée par M. Falkner, M. Van Loon, J.M. Cordoba en 1990 est justifiée.

 

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Au 2e millénaire avant J.C., Zalpah était au Tell Hammam al-Turkman : 3/5

Tag(s) : #Site de Haute-Mésopotamie, #Pays de Mari, #Empire Paléo-Assyrien

Partager cet article

Repost 0