Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hérodote, dans le deuxième volume de son enquête, évoque le Lac Méoris qu'il qualifie d'artificiel et qui s'étendait jusqu'au sud du Fayoum. Il affirme avoir vu qu'il s'agissait « d'un ouvrage creusé par la main de l'homme, alimenté par le Nil six mois par an et se déversant dans le Nil les six mois restants ».

Il est étonnant qu'il n'y ait pas de chercheurs à s'être penché sur cette affirmation. Aujourd'hui, le Fayoum est encore arrosé par un bras du Nil, l'alimentation de ce Lac ne fait aucun doute, en revanche l'inverse n'existe pas.

Les chercheurs considèrent qu'il y avait un niveau nettement plus élevé dans ce qui est aujourd'hui appelé le « lac Qaroum ». La hauteur d'eau du milieu du 1er millénaire avant notre ère peut même être estimée puisque Hérodote a constaté que les deux monuments de Biyahmu étaient construits au niveau de la ligne de flottaison à son époque.

Hérodote précise plus loin « que les gens du pays disaient que ce lac se déverse dans la Syrte de Libye par un conduit souterrain et qu'il s'enfonce vers l'ouest dans l'intérieur du pays et va le long des montagnes qui sont au-dessus de Memphis. »

Je m'étonne que personne n'ai prêté attention à cette description avec la mention de Memphis.

Lorsqu'on regarde la région du ciel, on devine l'arrivée d'un ancien canal vers les trois plus grandes pyramides, notamment dans l'axe des fosses dans lesquelles ont été trouvées des navires démontés. Il se peut, donc, qu'il existait un canal plus en hauteur que l'actuel « al Jizah Bahr al Lubayni », permettant le déplacement par bateau, de bout en bout, des blocs nécessaires à la construction des pyramides. Probablement qu'existait alors un port très près des monuments.

Un autre constat d'importance que les chercheurs n'ont pas exploité : la présence de vestiges d'une enceinte à redans autour de chaque pyramide. Celle de Khéops est située à dix mètres autour de la base.

L'enceinte à redans la mieux conservée est celle de la pyramide de Djoser :

A quoi servait cette enceinte à redans ? Les dictionnaires nous disent que « C'est un mur de soutènement typique de l'art de l'Ancien Empire égyptien destiné à réduire la poussée par arc-boutement entre deux contreforts. »

Mais où était la poussée ? La seule qui peut-être avancée est celle d'une eau qui aurait été intentionnellement introduite dans l'enceinte préalablement à la construction. Une telle structure périphérique peut permettre d'entretenir un niveau d'eau à son intérieur de plus en plus élevé au fur et à mesure de la construction, facilitant ainsi la dépose des blocs des premiers niveaux. Pour les derniers, le maintien d'un niveau d'eau maximum a pu permettre le hissage de chaque bloc à l'aide, par exemple, d'un portique mobile sur radeaux coulissant au-dessus du sommet de la pyramide.

 

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

La construction des pyramides a pu être facilité par le maintien d'un niveau d'eau réglable dans une enceinte à redans : 3/5

Tag(s) : #Empire d'Egypte, #Pays de Basse Egypte

Partager cet article

Repost 0