Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Edme François Jomard, membre de l'expédition napoléonienne en Égypte, a vu un ancien chapiteau à Qaw el Kebir. Il a lu le nom grec d'« Anté » sur une inscription brisée en 6 morceaux. Il a documenté ses observations dans « Description des antiquités d'Antaeopolis ». Il y rapporte que le nom copte de cette ville était autrefois Tkôou.

Nous savons maintenant qu'il a lu le nom du dieu «Anty» sur un temple du 3e siècle de notre ère de Ptolémée IV Philopator et Arsinoe.

C'est sur ce même site de Qau el Kebir que Pétrie, entre 1923 et 1925, fouilla une nécropole montrant une occupation humaine allant de la période pré-dynastique à la période gréco-romaine. Il y trouva surtout des tombes de la douzième dynastie, parmi les plus célèbres il faut mentionner celles de Wahka I, Ibu, Sobekhotep et Wahka II.

C'est l'étude des textes de ces tombes qui a révélé que certains de ces nobles étaient maires de « Tjebou ». Et puis il y est souvent fait référence à un dieu Seth de Tjebou.

Par exemple la stèle de Nakht ci-dessous montre un lien direct entre « Antaeus » et « Tjebou » :

La ville a été capitale du 10e nome de Haute-Égypte. Il est probable que le nom de Tjebou se soit transformé en «Tjekou » puis « Tkôou » et « Qaw ».

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Qau el Kebir s'appelait Antaeopolis à l'époque gréco-romaine : 4/5

Qau el Kebir s'appelle Tjebou dans les textes hiéroglyphiques : 3/5

Tag(s) : #Empire d'Egypte, #Pays de Haute Egypte

Partager cet article

Repost 0