Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Égypte, la ville moderne de Hou (ou Hiou) est située sur la rive ouest du Nil à environ 30 km à l'ouest de Dendera, en un lieu où le fleuve repart vers le Nord. Flinders Petrie a fouillé les sites de Abadiyeh et Hou en une seule saison, de 1898 à 1899. Il y a trouvé des ruines du pré-dynastique, de la 6e dynastie, du Moyen Empire, du Nouvel Empire et un temple gréco-romain. Récemment, Kathryn Bard, de l'Université de Boston, a repris les fouilles des nombreux cimetières du pré-dynastique, là où Pétrie a extrait beaucoup de céramiques sans formellement enregistrer le lieu exact de leur provenance.

Hou était la capitale du 7e nome de Haute-Égypte. Dés la fin du 19e siècle, Pétrie a désigné Hou par Diospolis Parva dans son ouvrage « Deshasheh, Diospolis Parva, Athribis ». En cela, il a suivi d'autres chercheurs antérieurs qui l'avaient identifié dans cette région sur la base de papyrus de l'époque gréco-romaine.

A partir du sud de Hou, une voie antique devait permettre de rejoindre Thèbes, au plus court, à travers le désert, sans emprunter la boucle que fait le Nil dans cette région. C'est autour de cet ancien itinéraire que se trouve le plus grand nombre de mentions de « Hou » dans des textes hiéroglyphiques (mais aucune de Hout Sekhem) :

  • De mêmes prêtresses ont eu en même temps des fonctions dans des temples de Hou et de Thèbes ;

  • Des échanges commerciaux sont enregistrés entre les champs d'Amon de Hou et les entrepôts d'Amon de Thèbes ;

  • Des graffitis relatifs à un scribe de Hou et à un guerrier de Hou ont été lus au Wadi el-Hôl.

En ce qui concerne les stèles et les écrits retrouvés vers Hou, les seules mentions de «Hout Sekhem » sont relatives à des attributs des déesses Hathor, Isis et Nephthys qui sont qualifiées de « maîtresses de Hout-Sekhmou ». Le plus éclairant est le texte sur un bloc du fort de Hou, trouvé par Pétrie, qui évoque une déesse locale appelée Oudjarenes déifiée, qui a ensuite été identifiée à Hathor. Mais cela ne m'apparaît pas suffisant pour affirmer que « Hout Sekhem » était le nom complet de Hou.

Il n'y a pas de mention de Hout Sekhem sur la Stèle de Nitocris trouvée par Georges Legrain à Karnak en 1897, datée de l'époque de Psamétique I, contrairement à ce qui apparaît dans des traductions récentes. Les plus anciennes, notamment celles de Breasted, signalent une lacune à l'emplacement supposé.

Et donc, les nombreux remplacements du toponyme « Hou » par « Hout Sekhem » dans les transpositions ou traductions ne sont pas fondés.

 

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquerici.

Mes notes de vraisemblance :

Sous les pharaons, Hou avait cette même dénomination : 4/5

Hou était désignée Diospolis Parva lors de la période gréco-romaine : 3/5

Sous les pharaons, Hout Sekhem était le nom hiéroglyphique complet de Hou : 2/5

Tag(s) : #Empire d'Egypte, #Pays de Haute Egypte

Partager cet article

Repost 0