Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des textes tardifs ont révélé l'existence d'une capitale égyptienne appelée « Djanet ». C'est notamment le cas du voyage d'Ounamon qui raconte des événements contemporains de Ramsès XI : la ville est le port où Ounamon passe d'une navigation fluviale à une navigation maritime. Ce lieu apparaît pour la première fois sur un temple de l'époque de Ramsès II, au 13e siècle avant notre ère.

Une première étude du site a été réalisée lors de l’expédition de Bonaparte en Égypte par l’ingénieur Pierre Jacotin. Les lieux ont ensuite été fouillés en 1825 par Jean-Jacques Rifaud, qui y a extrait les deux sphinx en granite rose du musée du Louvre :

Mais ce furent les fouilles de Pierre Montet sur ce site de 180 ha, de 1929 à 1956, qui levèrent les doutes quant à son identification, notamment vis à vis de Pi-Ramsès et d'Avaris. En effet, il a été démontré que beaucoup de monuments ont réutilisé des matériaux venant de Pi-Ramsès, non loin, tombée en désuétude du fait de l'assèchement de la branche Pélusiaque du Nil sur laquelle elle était située.

La découverte des sépultures des 21e et 22e dynasties, surtout celles des pharaons Psousennès et Chéchanq, constitue une des plus belles réussites archéologiques égyptiennes, prouvant que cette ville était la capitale sous la Troisième Période Intermédiaire.

Djanet était appelé Tanis en Grec, Tso'an en Hébreu et Sanu en Assyrien. Ainsi, au 7e siècle avant J.-C, Ashurbanipal mentionne, dans une liste de rois d’Égypte, Petubast de Sanu.

Près du lac Menzaléh, le site est situé sur la commune de Sân el-Hâgar, "Sân les pierres", dont la dénomination provient directement de l'ancien nom.

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Tanis, Djanet, Sanu, différents anciens noms du site de Sân el-Hâgar : 4/5

Tag(s) : #Empire d'Egypte, #Pays de Basse Egypte

Partager cet article

Repost 0