Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Édouard Naville a été le premier à fouiller le Tell el-Daba sur le delta oriental. Depuis 1966, les recherches archéologiques sont menées par l'Institut Archéologique d'Autriche et dirigées par Manfred Bietak. Cette équipe, en utilisant les dernières technologies, a identifié les contours d'une ville Hyksos aux abords de ceux de Pi-Ramsès. Ces deux cités auraient été bâties dans une île de l'ancienne branche pélusiaque du Nil, largement ouvertes sur la mer Méditerranée et vers le Levant, facilitant ainsi les échanges commerciaux.

Le site fut occupé dès le Moyen Empire, un temple de la 11e dynastie et de la 12e dynastie a été découvert à Ezbet Rushdi au nord du tell el-Daba. Sous la 13e dynastie, de 1780 à 1550, les indices de l'occupation du site par une population non égyptienne, probablement issue du Levant et de Chypre, proviennent du type d'architecture des zones d'habitat, proche de ceux de Syrie et de Palestine, et de la présence de tombes dans le sous-sol des maisons.

La découverte d'une couche de carbone caractéristique d'une destruction par incendie et de nombreuses pointes de flèches sont d'autres indices en faveur de l'identification à Avaris. Les restes de fresques de style minoen, proches de celles de Knossos, ont été trouvées dans un palais construit sur les ruines d'Avaris par Thoutmosis III.

La trouvaille la plus significative d'une capitale Hyksos est une stèle et des sceaux au nom de Khyan, roi de la 15e dynastie. Certains chercheurs rapprochent ce nom à celui d'Hayanu, enregistré dans une liste de rois assyriens comme ancêtre de Samsi-Adad bien connu des archives de Mari.

Le nom égyptien admit pour cette ville, Hut-waret, qui signifie « grande maison » devait être prononcé « Haat-wurat » donnant Avaris. Toutefois, les arguments de dénomination du site sont minces. Certains mettent en avant une plus grande proximité phonétique avec Hawwarat situé à l'entrée du Fayoum, qui, à la lecture des textes hiéroglyphiques évoquant Avaris, est aussi plausible. D'autant plus qu'à El-Lahoun et Gurob, Petrie a trouvé beaucoup d'objets asiatiques.

Le nom de Pernefer est aussi une hypothèse pour le port exhumé au tell el-Daba. Et je ne vois pas pourquoi un même site aurait des noms différents selon les périodes de l'histoire d’Égypte.

 

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Avaris, Hut-waret en Égyptien, au tell el-Daba : 2,5/5

Avaris, Hut-waret en Égyptien, vers Hawwarat au Fayoum : 2,5/5

Tag(s) : #Empire d'Egypte, #Pays de Basse Egypte

Partager cet article

Repost 0