Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hérodote qui a visité l'Egypte mentionne Héliopolis comme étant de son temps une ville importante. Plus tard, au 1er siècle de notre ère, Strabon y a relevé un temple ancien bâti à l'égyptienne, un dromos monumental et des obélisques. Il n'y a vu aucune statue humaine, seulement celles d'animaux.

Diodore de Sicile, Hérodote d'Halicarnasse, Hécatée de Milet, Eudoxe de Cnide, Platon, Pythagore et bien d'autres y ont séjourné pour puiser le savoir des prêtres du dieu Ré.

La ville était toujours visible lors de l'expédition de Bonaparte : un relevé de son enceinte gigantesque y fut fait. Seul un obélisque subsiste dans la banlieue de l'actuelle ville du Caire, vers Aîn-Chams. Aîn provient probablement de Ahni, mentionné par Ashurbanipal au 7e siècle avant J.-C, c'est à dire Iounou dans les textes hiéroglyphiques, notamment dans certains titres de pharaon : par exemple, Toutankhamon était prince d'Iunu du Sud.

La plupart des historiens considèrent que « Iunu du sud » ou « Héliopolis du sud » était Thèbes. Mais il n'y a pas de preuve. Ce peut tout aussi bien être un qualificatif qui différencie cette ville d'homonymes : une ville d'Héliopolis de Syrie est certifié sous la période romaine.

Les fouilles ont montré que cette cité était importante, donc, du temps de Hérodote et des Ptolémées, mais surtout lors de l'Ancien Empire. C'est Djoser, de la 3e dynastie, qui y construisit un sanctuaire dédié à Ré. Selon le papyrus Westcar, les trois premiers rois de la Ve dynastie auraient été les fils du dieu Soleil et de la femme du grand prêtre d’Héliopolis.

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Héliopolis, une ville antique de la banlieue du Caire : 4/5

Iounou est le nom hiéroglyphique de Héliopolis : 3/5

Tag(s) : #Empire d'Egypte, #Pays de Basse Egypte

Partager cet article

Repost 0