Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Strabon, géographe du tout début de notre ère, a mentionné Hiérakonpolis parmi les villes d'Egypte, en ajoutant : « A Hierakonpolis un faucon est honoré ».

Au cours de la campagne d'Égypte de Napoléon Bonaparte, en 1798, une première carte topographique fut faite par Vivant Denon d'un site situé à environ 100 km au Nord d'Assouan, sur la commune de Kom Al-Aḥmar. En 1894, au même endroit fut mis au jour un temple dédié au Dieu Horus, représenté sous forme de faucon. C'est à ce moment là que le rapprochement avec la Hiéracompolis de Strabon fut fait.

Durant l'Ancien Empire, cette ville était fortifiée par un mur de forme rectangulaire de 300 par 230 mètres. C'est ce périmètre - des bâtiments de briques en terre et de fondations en pierres – qui a d'abord été fouillé par Quibell, Green et Garstang vers la fin du 19e siècle.

En élargissant leurs recherches, notamment le long du Nil, ils exhumèrent les plus anciennes tombes du pré-dynastique. A son maximum, la ville a dû approcher les 10.000 habitants. C'est ainsi qu'a été découvert un site majeur à l'origine de l'Egypte des pharaons, couvrant aussi les premières dynasties. Ils y trouvèrent la fameuse palette de Narmer.

Certains des squelettes non momifiés sont accompagnés de serviteurs et d'animaux tels que des chiens avec leur laisse en cuir.

Des découvertes récentes y ont été relatées par la presse :

Voici deux arguments qui lèvent tout doute concernant le nom égyptien de Nekhen pour cette ancienne cité :

  • A Mo'alla, plus au nord, la tombe d'Ankhtifi, monarque de la première période intermédiaire, évoque Nekhen parmi les trois nomes dont il a eu la responsabilité.

  • Sur les murs du temple d'Edfou, il est décrit une fête religieuse consistant entre rencontre entre Hathor de Dendérah et Horus d'Edfou. Il s'agissait d'une remontée du Nil entre les deux lieux avec différentes étapes, dont une à Nekhen.

Quant à la dénomination “Hiéraconpolis”, elle ne fait pas l'unanimité : certains chercheurs considèrent qu'il s'agit plutôt de la désignation grecque d'Edfou.

Nekhen et Nekheb (Elkab), qui était sur la rive opposée, devinrent ensemble la capitale religieuse et politique de la Haute-Égypte à la fin du pré-dynastique et lors de la 1er dynastie.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

La ville de Nekhen a ses ruines à Kom Al-Aḥmar : 5/5

Hiérakonpolis est le nom grec de Nekhen : 2,5/5

Tag(s) : #Empire d'Egypte, #Pays de Haute Egypte

Partager cet article

Repost 0