Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De son temps, lorsqu'il évoque les grandes fêtes religieuses d’Égypte, Hérodote cite celle d'Isis à Busiris : « Dans cette ville, bâtie au milieu du Delta, se trouve un très grand temple d'Isis, qui est, en langue grecque, la déesse Déméter. »

Avant lui, Ashurbanipal, au 7e siècle avant J.-C, mentionne, dans une liste de rois d’Égypte, Susinqu, roi de Bushiru.

Au début de la chrétienté, cette cité existait encore. Un évêque de Busiri était présent au Concile d'Ephèse en 449. Ses ruines, imposantes, se trouvent sur la commune d'Abu Sir Bana.

Pline releva que le temple d'Isis était au nord de la ville, en dehors des murs de celle-ci. Elles correspondent à des ruines toujours visibles, dans le village de Bahheyt, à environ 15 km d'Abu Sir Bana. L'expédition de Bonaparte les a reconnu. Les savants qui l'accompagnaient ont observé des restes de chapiteaux à tête d'Isis.

Les sites d'Abu Sir Bana et de Bahheyt n'ont jamais été fouillés. Ils dépérissent au fils des années. Ce qui laisse à réfléchir quand aux choix des priorités archéologiques d’Égypte.

Le nom de Busiris proviendrait d'une déformation de Per-Osiris, le « Château d'Osiris », du fait de la présence d'un sanctuaire dédié à Osiris :

Les spécialistes considèrent que Busiris est une dénomination grecque. Pourtant la désignation arabe, « Abusir », en est très proche . Jean Yoyotte a relevé qu'il existait en Égypte au moins sept villages au nom d'Abusir, et que, probablement, cela correspondait à autant de noms grecques « Busiris ». Notamment, une autre Abusir est autant connue, il s'agit d'une nécropole au sud-ouest de Guizè, également désignée « Busiris » dans de nombreux textes.

 

Dans la mythologie grecque, Busiris était un roi égyptien qui, déjà, du temps des anciens grecques, faisait l'objet de nombreuses interprétations :

Dans les textes funéraires égyptiens se rencontre très souvent l'expression « Osiris, seigneur de Djedu ». Aussi, il a été considéré que « Djedu » était le nom égyptien le plus ancien de « Busiris ». Les traducteurs de ces textes en sont tellement sûrs qu'ils remplacent systématiquement « Djedu » par Busiris.

Mais alors, pourquoi les Assyriens ont appelé cette ville Bushiru ? Cette dernière dénomination ce conçoit avec le nom arabe Abu Sir et avec le nom égyptien « Per Osiris », mais pas avec Djedu tout seul.

Dans l'Empire hittite, une déesse solaire d'Arinna était vénérée dans différentes villes autres que celle appelée Arinna. L'édification d'un monument en faveur de cette déesse permettait de pouvoir l'honorer sur place, sans avoir à se déplacer. Aussi ce n'est pas parce que, le plus souvent, Osiris est qualifié « seigneur de Djedu » que Djedu était le nom de toutes les villes qui en possédait un temple.

Toutefois, la dernière partie du nom actuel, « Bana », peut provenir d'une déformation de « Neb ». « Per Osiris Neb Djedu » signifie « la demeure d'Osiris seigneur de Djedu ». C'est un nom de ville tout à fait plausible. Ses déformations telles que « Per Osiris Neb Zed » ou « Per Osiris Dedu » sont bien documentées dans des textes tardifs : dans des listes de nomes, et aussi sur la stèle de Piankhi qui mentionne de nombreuses cités dans sa conquête du Nord.

 

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Busiris, ou Bushiru, est le nom ancien du site d'Abu Sir Bana : 4/5

Per-Osiris-Neb-Djedu est le nom issu des hiéroglyphes du site d'Abu Sir Bana : 3/5

Djedu est le nom égyptien du site d'Abu Sir Bana : 1/5

Tag(s) : #Empire d'Egypte, #Pays de Basse Egypte

Partager cet article

Repost 0