Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kurkh est un site archéologique turc sur la commune de Üçtepe, le long du Tigre, entre Bismil et Diyarbakir.

Il y a été trouvé deux stèles néo-assyriennes. Une d'Ashurnasirpal II et la deuxième de Salmanasar III. Cette dernière décrit notamment la bataille de Qarqar sur l'Oronte et, de ce fait, est d'un grand intérêt pour les historiens bibliques.

La stèle d'Ashurnasirpal II évoque une année de campagne militaire au nord du Tigre.

Hirika est mentionnée avec Iluwasi dans une stèle de Gurgum comme ayant été vaincues par un roi de nom Halparuntiya. Aujourd'hui, la majorité des historiens considère qu'il s'agit du pays d'Hilakku, vers l'ouest du Gurgum. La deuxième ville, Iluwasi, me semble être l'Ilan-sura des archives de Mari, qui, très tôt, a trouvé un diminutif en « Ilusu ». Aussi Hirika est à rapprocher du pays de Kirkhi des annales d'Ashurnasirpal II (voir le parcours d'Ashurnasirpal II ici). Il se peut que se soit le pays, écrit KTK en Araméen, sur les stèles dites de Sfire. Tiglath-pileser I, vers 1100 avant notre ère, mentionne qu'au début de son règne 5 rois Muski avec une armée de 20 000 hommes ont régné pendant 50 ans sur les pays d'Alzi, de Purukuzzu et de Kummuhu. Il est possible que le pays de Gurgum soit à l'origine de la coalition Muski.

Dans les textes néo-assyriens, « Kirkhi » semble désigner la région géographique autour de la montage Karacadag (qui aurait hérité du toponyme Kirikhi). Ces frontières sont, au nord l'amont du Tigre, à l'ouest l'Euphrate, à l'est, le Turabdin, les anciens monts Kashiari. Plus précisément, d'après les premières années des annales d'Ashurnasirpal II, au niveau des monts Kashiari la limite était la rivière Lukia, qui semble alors l'ultime expansion d'alors de l'Empire néo-assyrien vers l'ouest. Il se trouve que la ville d'Üçtepe est située non loin d'un affluent du Tigre qui peut correspondre.

En effet, cette même région est évoquée au tout début des annales d'Ashurnasirpal II. Venant du pays de Kirruri (différent de Kirkhi), il dit : « Par le col de Khulun, je suis entré dans le pays de Kirkhi. J'ai conquis, du pays des Hittites, Khataru, Nistun, Irbidi, Mitkia, Arsania (=Huzirina), Zila, Khalua, villes du pays de Kirkhi, qui se trouvent entre les montagnes de Usu (=Assa), Arua (=Haruha) et Arardi (=Urartu). Je fis un grand nombre d'esclaves et j'emmenai leurs biens. Leurs troupes prirent peur et se replièrent sur un pic en face de la ville de Nistun, qui émergeait du ciel comme un nuage. […]. Bubu, fils de Babua, le maître de Nistun, je l'écorcha dans la ville d'Arbèle et je revêti les remparts de sa peau. »

Par ailleurs, des assyriologues affirment que le toponyme « Pahkhu » est à lire plutôt « Kirkhu ».

 

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Hirika, Kiraqa, Kirhi, Kirkhi désignent une région autour de la montagne Karacadag : 3/5

Tag(s) : #Site d'Anatolie, #Empire Assyrien, #Empire Hittite, #Pays d'Urartu

Partager cet article

Repost 0