Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le site d'Arslan Tash / Sheran est situé au nord de la Syrie, à l'est de l'Euphrate, tout près de la frontière turque. Il a été fouillé par François Thureau-Dangin, vers 1928.

Le nom « Arslan Tash » signifie en turque « la pierre aux lions » parce qu'il existait en ce lieu de deux statues de lions assyriens en basalte. De ce site proviennent plus de cent plaques en ivoire :

Un palais du règne de Tiglath-Pileser III d'Assyrie et un temple y ont été dégagés. Deux taureaux ailés gardaient l'entrée du dernier bâtiment. Ils pesaient chacun six tonnes. Ils sont entreposés au musée du Louvre. Des inscriptions gravées sur les taureaux mentionnent leur appartenance au temple d'Ishtar construit par Tiglath-Pileser III dans la ville de Khadatti.

Il se peut, en fait, que l'inscription se référait à la ville du dieu Adad :

Un toponyme, « Hadatta », se retrouve dans certains textes néo-assyrien, mais plutôt dans le cadre d'expéditions vers l'Arabie. Toutefois, la ville de Khadati ou Hadatu est bien mentionnée dans des textes de Dur-Sarrukin et Ninive qui ont été publiés avant les découvertes de François Thureau-Dangin par C. H. W. Johns dans le « Census de Harran ». Il s'agissait d'une nouvelle ville créée par les Assyriens. C'est ce qui été confirmé par une équipe d'archéologues de l'Université de Bologne et des Musées de Syrie qui a repris les fouilles depuis 2006. Toutefois, ces archéologues signalent qu'un village voisin devait exister avant les constructions.

Aussi, il est possible que le nom était antérieur à l'Empire Néo-Assyrien. Dans les archives de Mari ce pourrait être Kabitta. Le texte II 35 positionne cette cité dans le pays du Zalmaqum.

 

  

 

 

 

Mes notes de vraisemblance :

Arslan Tash était la néo-assyrienne de Khadatu ou Hadatu : 3/5

Au 2e millénaire avant notre ère, Arslan Tash était la ville de Kabitta : 2,5/5

Tag(s) : #Site de Haute-Mésopotamie, #Empire Néo-Assyrien

Partager cet article

Repost 0