Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'archéologue anglais A.H. Layard a fouillé Nimroud dès 1840 et y a trouvé le palais d'Ashurnasirpal II. La plupart des sculptures et des reliefs sont maintenant au British Museum à Londres. Il y est décrit, en l'année 879 avant notre ère, que le roi a organisé une grande fête pour célébrer la fin de la construction de sa nouvelle capitale, Kalhu, et de son palace. A cette occasion il aurait invité 69000 personnes, dont 16000 nouveaux citoyens de Kalhu et 5000 dignitaires de son territoire ou de pays étrangers.

Dans les textes néo-assyriens cette cité est parfois orthographiée Kalah, Kalach, Calach. Les fouilles ont montré qu'elle existait lors du millénaire précédent.

Kalhu est orthographiée Kawalhum dans les archives de Mari. Dans II 39, il est question de cette cité qui a été donnée à Asqur-Addu roi de Karana, qui contrôlait aussi Qattara. Cet ensemble de villes étaient alors sous la menace de Mut-Asqur, fils d'Isme-Dagan, installé à Razama à la tête d'une armée de 2000 soldats de Babylone renforcés par 2000 soldats d'Ekallatum et d'Assur.

Kalassa est une autre orthographe vers la fin de règne de Zimri-Lim : dans A.1121+A2731 il est question d'un prophète de Addu seigneur de Kallassu, probablement le Nabu néo-assyrien, dont un temple a été trouvé dans Nimroud.

 

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Au premier millénaire avant notre ère, Nimroud était appelée Kalhu : 5/5

Au deuxième millénaire avant notre ère, Nimroud était appelée Kawalhum ou Kalassa : 3/5

Tag(s) : #Site de Haute-Mésopotamie, #Empire Assyrien, #Pays de Mari, #Pays d'Assyrie, #Pays de Karana

Partager cet article

Repost 0