Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les textes trouvés au Tell Rimah - qui est maintenant majoritairement admis comme étant le site de Qattara - montrent que Karana était une ville « sœur », à l'image du couple « Assur/Kanes ». Qattara est admise dans les villes assyriennes, mais pas Karana :

Une lettre de Aqba-hammu indique d'ailleurs que des tablettes ont été ramenées de Karana, située à trois jours de voyage du lieu principal de résidence de dame Iltani, Qattara. Dans les archives de Mari, la ville est parfois appelée « Numhum-Karana ». Ce qui la situe dans le Numha, au moins une certaine durée, vers le nord-ouest de l'actuel pays d'Iran.

Il existe un village Kurde qui porte ce nom, orthographié Qarana ou Qarna, dans la province d'Azerbaijan de l'Ouest. Ce lieu est situé à 8 kilomètres au sud-ouest de Naqadeh, dans la vallée de la Solduz, qui se caractérise par la présence de nombreux tells. Le plus probable pour Karana est celui appelé « Garnah tepe », qui, en fait, est la base même du village de Qarna ou Qarana construit sur un monticule. Dans l'ouvrage « Hasanlu V: The Late Bronze and Iron I Periods » de Michael D. Danti, ce site est classé de la fin de l'âge du fer. Mais probablement que sa situation, sous le village habité, n'a pas permis d'investigation suffisante.

Ya'ilanum, Hasidanum, Hatnu-rabi (ou Hadnu-rabi) et Askur-Addu sont différents rois de Karana connus des archives de Mari. Les courriers I 41 et IV 33 montrent clairement que la région de Karana est tombée entre les mains de Samsi-Addu après la victoire de l'armée conduite par son fils (Isme-Dagan ) à Tutarum contre le clan Ya'ilanum. Samsi-Addu a alors imposé Hasidanum comme roi de Karana. Puis ce fut Hatnu-rabi, sans qu'on sache comment : probablement qu'il a conquis Karana lorsque le pouvoir mariote s'est effrité à la mort de Samsi-Addu. Mais Zimri-Lim a préféré Askur-Addu sur Karana. En effet le courrier A.1025 montre clairement que Hatnu-rabi n'avait pas choisi le bon camp mais avait suivi celui des Turukkéens. A.649 fait apparaître que ces derniers, bien que très puissants, craignaient Zazzum roi des Gutis.

La région de Karana a toujours été sous la menace de puissants ennemis. Par exemple, sous Zimri-Lim, des tensions avec la ville d'Andarig du Yamutbal, non loin, ont été résolues par un traité entre les rois : Atamrum (roi d'Allahad et d'Andarig) et Askur-Addu. Le lieu de l'accord était situé à la frontière entre le Numha, Karana et le Haut Yamutbal.

A mes yeux, la position géographique de Karana et d'Andarig, vers le nord-ouest de l'actuel pays d'Iran, est confirmée par le courrier XIV 109 de Mari qui rapporte les propos d'Isme-Sin d'Azuhinnum : « Qarni-Lim avait pris du grain depuis Subat-Enlil pour le faire entrer à Andarig. Il était arrivé à Zunnanum et au moment où il devait franchir les crêtes, il a trouvé face à lui les forces coalisés de Hammurabi de Kurda et de Hadnu-rabi prêtes au combat. Ils ont dit : « Évacue Zurra si tu veux que nous ne soyons pas en guerre » ». Zunnahum est probablement le village actuel de Zinu, en Irak, juste en face l'actuelle ville iranienne de Piranshahr.

 

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Karana était le tell Garnah Tepe, le village de Qarna en Iran : 3/5

Tag(s) : #Site du Golf Persique, #Pays de Mari, #Pays de Numha, #Pays du Yamutbal, #Pays de Karana

Partager cet article

Repost 0