Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le tell Shemshara, ou Shemsharah, a été fouillé par une équipe d'archéologues danois en 1957, puis, entre 1958 et 1959, par une équipe irakienne dirigée par Abd Al Qadir. Il s'agissait d'une mission de sauvetage avant que le Lac Dukan n'inonde le site.

Il est situé le long du petit Zab, à la frontière actuelle entre l'Irak et l'Iran dans la plaine dite de Rania du Kurdistan Irakien :

Les archéologues ont trouvé 16 niveaux d'occupations, qui datent du 6e millénaire jusqu'au 14e siècle avant notre ère. Dans un palais, détruit par un incendie, ont été exhumées 146 tablettes écrites en Akkadien. Elles montrent que la ville s'appelait alors Shusharra ou Susarra, du pays d'Utūm. Le roi local, appelé Kuwari, a choisi de dépendre de Samsi-Addu d'Ekallatum quand celui-ci prend le contrôle de l'Idamaras. Beaucoup de courriers sont des échanges directs, pendant une à deux années environ, entre Samsi-Addu et Kuwari au sujet d'opérations militaires sur des villes de la région. Le croisement des informations données par les tablettes locales avec les archives de Mari, et aussi avec des stèles, ont permis d'avoir une bonne vue des différentes étapes de la conquête de l'armée mariote, de concert avec l'armée de Dadusha d'Eshnunna, qui a successivement atteint Qabra, Ninêt (Ninive), Kunsum et Susarra. Ensuite une partie de l'armée conduite par Samsi-Addu a atteint Nurrugum, tandis qu'une autre partie de l'armée, conduite par Isme-Dagan, est allée combattre dans le pays d'Ahazum (I 69 de Mari) vers sa capitale Siksabbum. Puis, sans doute avec l'armée d'Eshnunna - puisque sur une stèle trouvé vers le Tell Asmar le roi Dadusha d'Eshnunna a proclamé les mêmes victoires - Isme-Dagan s'est emparée des villes de Tutarum, Hadkum, Kerhum et Hurrara.

Ces courriers ont permis de dater précisément la destruction du palais du tell Shemsharah par le feu de l'année 30 de règne de Samsi Adu, qui correspond à la lettre IV 25 de Mari qui décrit des troubles et stipule « qu'il n'est plus possible d'administrer le pays de Susarra et que les habitants ont été déplacés dans les pays d'Arrapha et de Qabra. »

Il y a lieu de se demander quel intérêt a eut ce stratège en envahissant cette région frontalière montagneuse ? Certains historiens pensent que cette destruction marque la fin des ambitions de Samsi Adu vers ces régions. Il est possible, aussi, d'interpréter la désertification de l'endroit comme étant une volonté de sécuriser un lieu de passage difficilement défendable.

Je considère que le pays orthographié « Ahazum » est celui qui était appelé « Hayaza » par les Hittites.

Les Turukkéens et Gutis, souvent mentionnés dans ces tablettes, sont des peuples locaux ou proches. D'ailleurs Kuwari est considéré comme un Turukkéen par les Mariotes.

Le tell Shemsharah se particularise par la présence de «tours» semblables à ce qui existe encore de nos jours dans certains pays du Caucase.

Une tablette de la période Ur III montre que la ville s'appelait auparavant Sasrum ou Sassurum.

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Il y a 3800 ans, le tell Shemsharah était la ville de Šušarra : 5/5

Il y a 4000 ans, le tell Shemsharah était la ville de Sasrum ou Sassurum : 4/5

Tag(s) : #Site de Haute-Mésopotamie, #Site du Golf Persique, #Pays de Mari, #Pays d'Assyrie, #Pays d'Idamaras, #Pays de Hayasa-Azzi

Partager cet article

Repost 0