Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans la tablette kt92 rédigée à Wahsusana, retrouvée à Kanes, il est question d'un comptoir de Ulama et Saladuwar (un seul comptoir). Ce qui signifie que, vu de Wahsusana, ces deux villes étaient proches. Ulama était un port au sud de la Cilicie (cliquer sur le nom de la ville). Saladuwar et Ulama sont deux villes étapes de deux chemins différents souvent mentionnées pour se rendre de Kanes à Wahšušana. Celui de Ulama passait par Ninassa voir Ussa.

La lettre kt25 montre qu'il était possible de se passer de mule pour aller de Saladuwar à Wahsusana. Ce qui signifie que c'était un trajet effectué par bateau. Les traducteurs ont pensé qu'il s'agissait de traverser une rivière. En fait, il faut admettre que Saladuwar et Ulama était deux ports du sud de l'Anatolie et Wahsusana était un autre port au-delà de la mer.

Il était possible d'aller à Purushaddum à partir de Ulama ou Saladuwar. Toutefois Ulama était le plus fréquemment utilisé par les marchands de Kanes car, sans doute, ce port était plus vers l'ouest que Saladuwar.

Aussi, il faut considérer que Salatuwar était vers l'actuelle ville de Mersin, près de la classique Soloi Pompeipolis (cliquer sur le lien pour en savoir plus). Le tell Yumuktepe est un bon candidat.

 

Les fouilles en cours sur le tell Yumuktepe sont fructueuses. Elles montrent une occupation continue depuis le Néolithique jusqu'à nos jours. Un palais et des fortifications y ont été dégagés :

Le rapprochement entre Salatuwar ou Saladuwar des marchands assyriens et les toponymes Salitta, Sallapa, Salpa des tablettes de Hattusa apparaît naturel. Il se pose la question de la localisation de ce site par rapport à celui de Saliya dont la prononciation débute par les mêmes syllabes.

Examinons en détail, dans les textes hittites, la vraisemblance de ce rapprochement :

1. Salitta apparaît dans la listes des villes entrepôts de Telipinu.

2. Sallapa est mentionnée à la suite d'Adaniya et du pays d'Arzawa dans l'édit ro I 66-69 qui décrit une révolte générale lors du règne de Zidanta. Cela conforte notre hypothèse de localisation au bord de la mer, entre les deux régions d'Adaniya et d'Arzawa.

    3. Saliya est dans une liste de pays conquis ou traversés par Tuthaliya dans CTH 142, avec le fleuve Limiya, le pays d'Arzawa, Appaisa, le pays du fleuve Seha, Pariyana, le Haballa, Arinna, Wallarimma et Halatarsa. On constate qu'il s'agit surtout d'une liste de pays proches de la mer. La localisation de Saliya donne du sens à ce texte : Tuthaliya a utilisé des bateaux.

    4. Sous Arnuwanda I, Sallapa et le Pitassa sont des lieux de conquête de Madduwatta. Ce dernier c'est aussi emparé du pays d'Alasiya (Chypre). Ce qui apparaît cohérent. Il faut là aussi admettre que ce félon disposait de moyens maritimes. Les autres pays qu'il a conquis, de concert avec l'homme d'Ahhiya, étaient également côtiers : Iyalanti, Zumarri, Wallarimma, Attarsiya, le Haballa.

    5. Dans la tablette KUB XIX 12, sous Arnuwanda I aussi, le feu a été mis à la ville de Sallapa, puis des opérations militaires sont décrites au mont Nanni, vers le pays de Mukis, et dans le pays d'Arzawa. Cela conforte, là aussi, notre position portuaire de Sallapa entre le Mukis et l'Arzawa.

    6. Suppiluliuma, au début de son règne, a combattu vers le Mira, l'Arzawa, le pays de Haballa, le Pitassa, Mauirassi, Tawanuwa, le mont Tiwatassa, Alassa, Waliwanta et Sallapa. Il disposait donc de navires.

    7. Sous Mursili II, c'est à Sallapa que le grand roi a fait la jonction de son armée avec celle de Sarri-Kusuh, roi de Karkemis. Ce qui n'est que l'utilisation des anciens itinéraires des marchands assyriens par le roi des bords de l'Euphrate. Puis une bataille s'est déroulée contre Piyama-Kurunta à Walma, provocant la fuite des habitants de l'Arzawa qui se sont réfugiés sur les îles et dans la forteresse de Puranda.

    8. D'après CTH 68, c'est à Sallapa que Mursuli II a demandé la soumission du Mira. Mais Mashuiluwa a préféré fuir au Masa, laissant les Anciens du Mira réclamer l'intronisation de Kupanta-Kuranta.

    9. D'après KUB W=XIV 3 I, c'est aussi à Sallapa que Mursili II a tenté d'obtenir l'extradition de Piyamaradu qui avait brûlé Attarima. La lettre Tawagalawa décrit les démarches effectuées auprès du roi d'Ahhiyawa pour l'obtenir.

    Il faut écarter une localisation à la classique Soloi de Chypre. Sallapa et Saliya étaient vers la frontière du  KizzuwatnaCela a pu engendrée deux villes très proches l'une de l'autre, de chaque côté de la frontière. Ou peut-être que l'une désignait le port et l'autre la ville habitée, comme du temps des romains : Pompeipolis était le port méditerranéen de la ville de Soloi.

     

    Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

    Pour une version en anglais, cliquer ici.

    Mes notes de vraisemblance :

    Il y a environ 4000 ans, Yumuktepe était appelée Saladuwar ou Salatuwar : 3/5

    Il y a environ 3500 ans, Yumuktepe était appelée Sallapa ou Salitta par les Hittites : 3/5

    Tag(s) : #Empire Hittite, #Site d'Anatolie, #Pays de Kizzuwatna

    Partager cet article

    Repost 0