Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le site de Kayalipinar est situé non loin de Sivas, sur la haute vallée du Kizilirmak, en Turquie.

Conduites par le Ministère du Tourisme et de la Culture Turque en collaboration avec l'université allemande Philipps de Marburg, les fouilles ont récemment livré 25 tablettes cunéiformes.

Elisabeth Rieken de Marburg a trouvé le toponyme « Samukh » sur une d'entre-elles, datable du début du 2e millénaire, de la période de la colonisation par les marchands assyriens. Elle affirme que la désignation, présente quatre fois sur la même tablette, concerne des biens destinés à l'organisation d'un festival pour Istar de Samuha, et ne laisse plus aucun doute sur le nom antique du site de Kayalipinar : Samux, Samukh ou Samuha.

Ce toponyme est présent sur les tablettes de la capitale des hittites.

Samuha apparaît dans la liste des villes entrepôts de Télipinu. CTH40, indique que la cité a servi de base à Tuthaliya III pour mener ses contre-offensives, notamment vers Kummaha. Suppiluliuma fit de même, Samuha fut sa base principale pour combattre ceux du Hayasa et les Gasgas. Dans cette ville, ainsi qu'à Washaniya, après chaque campagne, il ramena prisonniers et butin. Samuha a été une résidence royale vers la fin de son règne.

Kbo VI décrit le saccage du Hatti par les Gasgas durant l'invasion dite concentrique. Il y est mentionné : « De loin, l'ennemi d'Azzi vint et saccagea tout le Haut-Pays et fit de Samuha sa frontière. » Ce qui signifie qu'avant le règne de Suppiluliuma la frontière avec le pays de Azzi/Hayasa était plus éloignée vers l'Est.

Plus tard, Arma-Tarhunda, fils de Zida lui-même frère de Suppiluliuma, a pratiqué des actes de sorcellerie ou de magie noire à Samuha, qui était alors connue comme ayant un sanctuaire dédié à Istar. Un procès eut lieu et il fut exilé à Alasiya avec son épouse et un de ses fils.

Istar de Samuha est mentionnée de nombreuses fois dans les guerres livrées contre les Gasgas. Ainsi Kbo XVI 36 évoque des combats sur un pont du fleuve Zuliya – le classique Scylax, aujourd'hui le Cekerek - les Gasgas occupant les monts Sakudunuwa, Sispinuwa et Sarpunwa, mais Istar de Samuha est restée aux côtés des Hittites. La même tablette évoque Karahna et Tapikka, ce qui confirme leurs proximités.

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Le site de Kayalipinar s'appelait Samuha à l'âge du bronze : 4/5

Tag(s) : #Site d'Anatolie, #Empire Hittite, #Pays des Gasgas, #Pays de Hayasa-Azzi

Partager cet article

Repost 0