Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ninassa est mentionnée dans les tablettes des marchands de Kanes, et aussi dans les archives de Hattusa :

  • Le roi Labarna I avait installé ses fils à Ninasa et Hupisna, proches de Ussa ;

  • Dans les annales de Hattusili I, lors d'une campagne contre l'Arzawa, Ninassa ouvre ses portes sans combat ;

  • Dans l'édit de Télipinu : « A Hupisna, à Tawanuwa, Nenassa, Landa, Zallara, Parsuhanta, Lusna ; les pays, le Tabarna les gouvernaient et les grandes cités étaient placées dans sa poigne. »

  • Un prince, de nom Ammuna, était prince de Sukziya, de Pimpirit et de Ninasa.

Dans les tablettes d'Alalakh, la ville s'appelait probablement Naazizi.

Nenizi – Bekarlar, près de Nevsehir, a été identifiée comme étant l'ancienne Nazianze ou Nanassos byzantine par des inscriptions trouvées sur deux tells de la ville. Cette cité était connue comme lieu de naissance de Gregorius Nazianzenus ou Saint Grégoire de Nazianze, théologien du 4e siècle après J.-C.

D'autres chercheurs positionnent Ninassa à 10 km au sud-ouest d'Aksaray, vers la ville de Mamasun, qui serait l'ancienne Momasum byzantine. Cette dernière hypothèse ne s'appuie ni sur des preuves archéologiques, ni sur un rapprochement phonétique entre le nom hittite et le nom gréco-romain.

Pour l'explication sur les couleurs de textes, cliquer ici.

Pour une version en anglais, cliquer ici.

Mes notes de vraisemblance :

Ninasa, Ninassa ou Nenassa était la ville de Nanassos ou Nenizi près de Nevsehir : 3/5

Ninasa, Ninassa ou Nenassa était la ville de Mamasun près d'Aksaray : 1/5

Tag(s) : #Empire Hittite, #Site d'Anatolie

Partager cet article

Repost 0