Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les tablettes retrouvées à Hattusa évoquent à plusieurs reprises un pays appelé Pitassa :

  • Le roi hitttite Arnuwanda avait retiré ses troupes des pays de Pitassa et de Sallapa, Madduwatta avait poussé les anciens du Pitassa à la révolte. Il avait affronté les chars et 200 hommes du porte sceptre Zuwa, qui avait été tué dans la cité de Marasa. La ville avait brûlée.
  • Suppiluliuma a aussi du faire face à une révolte du Pitassa associé à la ville de Mahuirassa.

Mahuirassa désigne probablement la ville appelée Mourisa au début de notre ère, non loin d'Ikonion, c'est à dire Konya.

Le Pitassa était frontalier du pays de Tarhuntassa. Voici un extrait de la tablette qui définit ses frontières : « En direction du Pitassa : le mont Hawa, le kantanna de Zarniya du pays de Hulaya, Sanantarwa (peut-être Sarıidris) qui est au Pitassa, et en direction du district-frontière du Pitassa, le gouffre d'Arimmata appartenant au Pitassa. »

Le gouffre d'Arimmata est vu comme étant le lac de Beysehir à l'ouest de Konya. Ce peut aussi être l'ancien nom d'Antioche de Pisidie :

Et donc le pays de Pitassa, aussi prononcé Pedassa ou Pidasa, se situait au nord-ouest de Konya, vers la région des grands lacs d'Anatolie.

Avec un déplacement de son territoire plus vers l'Ouest, après le 4e siècle avant notre ère, le Pitassa s'est appelé Pisidie un millénaire plus tard, par l'interversion des deux syllabes finales. Ikonion faisait toujours partie de la Pisidie au début de notre ère, avant de devenir la capitale de la Lykaonie vers 370 après J.-C.

 

 

 

 

Mes notes de vraisemblance :

Le pays de Pitassa est la classique Pisidie : 3/5

Tag(s) : #Site d'Anatolie, #Pays de Pitassa, #Empire Hittite, #Pays de Tarhuntassa

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :