Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tarhuntassa et/ou « pays de la rivière Hulaya », est devenu un royaume au sud du Hatti vers 1280 avant J.-C. Deux traités retrouvés à Hattusa, CTH 106 d'abord - entre Ulmi-Teshub et un roi hittite inconnu - puis Bo 86/299 - entre Tuthaliya IV et Kurunta - décrivent ses villes frontières.

La plupart des toponymes ne sont pas, aujourd'hui, identifiés. Seules quelques villes, ou États, mentionnés sur d'autres tablettes, ont permis d'entrevoir le positionnement géographique de ce royaume. Les dénominations référencées par ce blog peuvent être consultées en cliquant directement sur le lien associé au nom de la cité ou du pays. Pour la plupart des spécialistes, la rivière Hulaya était le Carsamba Su qui descend de la dépression du Beysehir et cours, via le Sugla Gölü, vers la plaine de Konya. De nombreux tumulus, effectivement datés de cette période, y ont été constatés le long de cette rivière.

Voici les villes et pays stipulés sur ces traités. Les chercheurs sont d'accord pour voir une frontière qui part de l'ouest, et qui décrit la limite avec le Hatti :

  • En direction du Pitassa : le gouffre d'Arimmata appartient au Pitassa ;

  • En direction d'Ussa, Zarata au Hulaya, Hazaruwa du pays d'Ussa ;

  • En direction de Sinnuwanta : le mont Lula avec la cité de Ninainta appartient au pays de Hulaya ;

  • En direction de Zarnusassa, la frontière passait par le harmina du Hulaya , mais moi j'ai fait d'Uppassana sa frontière ;

  • En direction de Zarwisa : le mont Sarlaimmi et la dépression humide, avec une rivière ;

  • En direction de la Haute Montagne : Saliya au Hatti.

 

Par la suite les deux traités présentent des différences, sans doute liées à des conquêtes réalisées vers la côte sud entre les deux dates de rédaction.

 

CTH 106 est ainsi libellé :

  • En direction du pays ennemi : Walwara et ses diverses dépendances : Mata, Sanhata, Surimma, Saranduwa, Tatassi et, à partir de Saranduwa, toute cité qui sera atteinte par la force des armes appartiendra au pays de la rivière Hulaya ;

  • En direction de Walma : Alluprata (ou Allubrata) et Huhhura.

 

Alors que Bo 86/299 est beaucoup plus précis :

  • En direction d'Usawala : Hassuwanta, Mila, Palmata, Hasha, Sura, Sinnuwanta et ses dépendances délimitent le pays vassal mais lui appartiennent ;

  • En direction de Hawaliya : Walwara, Harhasuwanta, Tarapa, Sarnanta, Tupisa, Paraiyassa et les dépendances de la cité de Nata, toutes appartenant au pays de Hulaya, forment la frontière ;

  • En direction de la mer : Mata, Sanhata, Surimma, Saranduwa, Istapanna, les dépendances de la ville de Sallusa, et les villes de Tatta et Dasa, toutes appartenant au pays de Hulaya. La cité de Saranduwa, en direction du district frontière, à la mer comme frontière ;

  • En direction du district frontière de la cité de Parha, la rivière Kastaraya forme la frontière, toute cité qui sera atteinte par la force des armes appartiendra au pays de la rivière Hulaya ;

  • En direction du district frontière de la cité de Walma les localités du pays de Hulaya sont Huwahhuwarwa, Alluprata, Kaparuwa, Hassuwanta, Walippa et Wala.

 

Je pense qu'il faut comprendre qu'à la date du premier traité, le pays de Tarhuntassa n'avait pas d'accès à la mer, à son sud était un (ou plusieurs) pays ennemi(s) maritime(s).

Même à la date du deuxième traité, Bo 86/299, deux villes vers le bord de mer ne font toujours pas partie de Tarhuntassa : Usawala, Hawaliya. D'autres ont été incorporées au royaume : Istapanna, les dépendances de la ville de Sallusa et Saranduwa.

 

Ce nouvel État était-il la juxtaposition de deux régions, Tarhuntassa et le pays de la rivière Hulaya, ou ces deux noms désignaient-ils un même territoire ?

Il est probable que ces deux pays sont ceux que les Grecs ont appelé Lycaonie et Isaurie, quelques siècles plus tard.

 

« Tarhuntassa » proviendrait du dieu Tarhunta, représenté, notamment sur un bas relief à Ivriz :

 

 

 

 

Mes notes de vraisemblance :

La rivière Hulaya était le Carsamba Su : 2/5

Les pays de la rivière Halaya et de Tarhuntassa ont été appelés Isaurie et Lycaonie par les Grecs : 2,5/5

Tag(s) : #Site d'Anatolie, #Empire Hittite, #Pays de Tarhuntassa

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :