Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Patara est une ville de l'ancienne Lycie qui possédait un accès à la mer, maintenant en pleine terre, vers l'embouchure du Xanthos. C'était le port le plus important de Lycie.

Pour ce blog, qui cible surtout la géographie urbaine de l'âge du bronze jusqu'au début de notre ère, une inscription sur un pilier de Patara est très précieuse : elle positionne 50 villes de la Lycie des premières années de la domination romaine, vers l'an 50 après J.-C. Ce document s'appelle « inscription du stadiasme de Patara ». Toute la Lycie y est mesurée, en partant de Patara jusqu’aux trois cités frontières les plus éloignées qu'étaient Kaunos, vers l'ouest, Kibyra, vers le nord et Attaleia vers l'est.

Mais Patara existait déjà plus d'un millénaire auparavant, d'après l'inscription hittite trouvée à Yalburt : «Parvenu à la montagne de Patara, le roi dédie des offrandes aux dieux, fait ériger des stèles et édifie des enceintes avant de déclarer que ni son père, ni aucune de ses prédécesseurs n'était allé aussi loin que lui dans ce pays de Lukka.» Cette phrase, qui termine le récit de toute une série d'opérations militaires sur des villes plus en amont du Xanthos, ne laisse pas de doute sur la localisation de Patara, qui restera un terminus maritime jusqu'à la période romaine.

En plus, ces inscriptions permettent d'affirmer que le pays de Lukka est devenu, 1000 ans plus tard, celui de Lycie, avec, toutefois, un périmètre géographique qui a varié au fil du temps. A son maximum, vers 1250 avant J.-C., il incorporait des villes de la Carie, la Phrygie et la Pisidie.

 

 

 

 

Mes notes de vraisemblance :

Patara, en Lycie, avait déjà ce nom sous les Hittites : 5/5

Tag(s) : #Site d'Anatolie, #Pays de Lukka, #Empire Hittite, #Pays de Mira

Partager cet article

Repost 0